Partager :

Réconcilions la ville et la voiture

Découvrez :

Une mobilité urbaine qui se réinvente sans cesse…

Si notre époque est celle des nouvelles mobilités – autopartage, covoiturage, déplacement à vélos, transports en commun – il n’empêche que la voiture occupe encore une place centrale dans vos villes et dans nos vies. La voiture, et donc le stationnement, sont au cœur des politiques de mobilités urbaines. Qu’il s’agisse de réguler la place de la voiture dans les villes, d’encadrer le partage de la voirie, d’organiser les reports modaux ou encore de renforcer l’attractivité des centres villes, les politiques de stationnement doivent se concevoir comme un levier essentiel des politiques d’aménagement de l’espace public urbain.

Réconcilions la ville et la voiture

En affirmant qu’il est possible de « réconcilier la ville et la voiture », nous sommes persuadés qu’une politique de stationnement globale à l’échelle d’une ville, quelle que soit sa taille,  a pour but de rétablir une meilleure cohérence entre les objectifs d’urbanisme et les objectifs de déplacement :

  • Cohérence spatiale entre les communes d’une même agglomération,
  • Cohérence entre stationnement dans les parkings et le stationnement en voirie.

Dans le détail, cette politique du stationnement qu’Urbis Park développe et gère au quotidien pour le compte de ses clients villes trouve son illustration dans plusieurs champs d’actions :

  • Aider les élus à déterminer les besoins de stationnement de leurs quartiers et cela dans le but de renforcer l’attractivité des villes,
  • Étudier la cohérence des dispositifs techniques, réglementaires et tarifaires,
  • Encourager les nouvelles formes de mobilités ; en ce compris la création d’Espaces Mobilités dans les parkings,
  • Organiser un système d’observation et de suivi,
  • et enfin, et c’est le cœur des métiers d’Urbis Park, gérer et contrôler le stationnement sur voirie et hors voirie tout en ayant pour mission d’informer les usagers sur ce service public du stationnement ; via notamment l’ouverture des Maisons du stationnement dans les villes où nous gérons le stationnement.

C’est en prenant en compte toutes ces dimensions des usages de l’espace par les voitures qu’il sera possible :

  • d’articuler l’organisation des déplacements et le partage de l’espace public urbain,
  • de contribuer aux objectifs des politiques de déplacements urbains.